Comment Back Market a recréé des conditions de travail optimales pour ses collaborateurs.

Siège social

Paris, France

INDUSTRIE

Programmation informatique

USAGE DE FLEEX

Assurer le confort des employés en télétravail

LES CHIFFRES CLÉS

250 collaborateurs équipés
20 types de matériel sélectionnés
1 pays desservi

Client

Pierre Mottais, Head of Culture

Fondée en 2014 par trois entrepreneurs français, la startup Back Market s’est donné pour mission de démocratiser la consommation de produits remis à neuf et de lutter contre l'obsolescence programmée. Pour ce faire, la jeune entreprise, qui compte déjà plus de 480 collaborateurs et des bureaux à Paris, Bordeaux, New York, Prague et  Berlin, a lancé une plateforme dédiée aux produits reconditionnés. Smartphones, appareils électroménagers et électroniques… L’ambition de Back Market est d’amener ses consommateurs dans une démarche encore plus écologique que le recyclage.

Pratiquiez-vous déjà le télétravail avant la crise de la COVID-19 ?
Oui, absolument ! Le télétravail a toujours fait partie de la culture de Back Market - si les collaborateurs souhaitent travailler en remote, ils sont libres de le faire. Moi-même, je travaillais en général 1 à 2 jours par semaine à distance ! Et avant le premier confinement de Mars 2020, nous avions déjà une dizaine de personnes qui vivaient et travaillaient depuis Lyon, Nantes, la Normandie…. La plupart essayait de passer trois ou quatre jours par mois dans les bureaux, car ils ressentaient l’envie de se voir et d'interagir. 

Comment s’est passée votre transition vers le tout-télétravail en 2020 ?
Le plus dur a été de ne plus pouvoir se retrouver physiquement tous ensemble. En termes d’équipements électroniques, Back Market est une entreprise plutôt avantagée (rires) ! Nos collaborateurs avaient tous un ordinateur portable, un casque… des équipements de qualité.

Mais ce qui a manqué dès le départ, c’est le présentiel, et tous ces à-côtés, ces instants de vie partagés au bureau. Le café, le sport ensemble… Nous avons dû basculer sur une e-culture, ce qui était nouveau pour nous.

Ceci dit, nous avons mis en place plusieurs stratégies : une communication renforcée et plus fréquente, des événements virtuels animés par les collaborateurs, comme des cours de sport !

‘’Je voulais trouver une solution pour que chaque collaborateur puisse travailler de manière correcte et confortable, qu’il soit basé à Bordeaux, à Paris, en famille, seul dans un grand appartement ou dans un studio’’

Pierre Mottais — Culture Manager

Pierre Mottais
Culture Manager

Pourquoi avez-vous souhaité allouer un budget dédié au télétravail à vos collaborateurs ?
Nous portons une attention toute particulière au bien-être des employés dans les locaux, et cette partie du employee care nous échappait au début du tout-télétravail ! Nous nous sommes tous retrouvés dans nos cuisines et nos salons, avec des équipements mobiliers inadaptés, des tailles d’appartement parfois oppressantes…

Je voulais trouver une solution pour que chaque collaborateur puisse travailler de manière correcte et confortable, qu’il soit basé à Bordeaux, à Paris, en famille, seul dans un grand appartement ou dans un studio… Nous avions à coeur de faire en sorte que chacun soit égal devant ses conditions de télétravail, et puisse se recréer un environnement agréable.

Pourquoi avez-vous choisi Fleex ?
Fleex est l’un des premiers acteurs sur le marché dont nous avons eu vent, et dont l’offre nous paraissait répondre pleinement à nos enjeux. Nous avions besoin d’un partenaire flexible, qui soit capable de s’adapter à nos demandes et d’équiper nos collaborateurs vivant dans tous types de surfaces, même les plus petites ! Nous travaillons avec nos prestataires sur la confiance et au coup de coeur, et nous avons tout de suite senti de bonnes synergies et une vision partagée avec les co-fondateurs de Fleex, Noémie et William.

À propos de Pierre

Pierre Mottais Culture Manager, Back Market

Pierre est garant de la culture de Back Market. Issu de l’univers de la culture, après un passage chez Paris Première, au musée du quai Branly-Jacques Chirac et chez Arte dans l’équipe des partenariats média et culturels, il a décidé de rejoindre le monde des startups en prenant ses fonctions chez Back Market. Sa mission ? Préserver les valeurs et l’identité imaginées pour l’entreprise par son équipe fondatrice, malgré une croissance rapide. Pour ce faire, il est investi de trois grandes responsabilités :

  • la supervision de la gestion des bureaux avec son équipe d’Office Managers, la recherche les nouveaux locaux, leur aménagement en lien avec les architectes
  • la communication interne, afin de garantir que l’ensemble des collaborateurs soient dans les meilleures conditions de travail, qu’ils soient basés à Paris, Bordeaux, New York, Prague, Berlin, ou en full remote. Cette mission implique entre autres la création de programmes de culture adaptés aux spécificités de chaque pays, mais aussi le maintien d’une identité globale
  • la présence événementielle de Back Market en externe dans le domaine culturel ( musique & art), que les événements soient internes ou externes.

Pierre MottaisCulture Manager, Back Market