Comment travailler au meilleur niveau ? Devenir hyper productif en startup, même à distance

par Kevin Duchier

Comment travailler au meilleur niveau ? Devenir hyper productif en startup, même à distance

Les startups c’est comme le sport à haut niveau. Pour exceller et performer,  il faut avoir une hygiène de vie, une discipline personnelle et des méthodes de travail.

Dans l’écosystème des startups, il y a une grande incompréhension : les gens pensent que quand on a une bonne idée, la boîte va marcher d’elle-même. 

Or, c’est complètement faux. C’est la meilleure exécution qui détermine le succès d’une startup. Point final.

En startup, vous êtes dans un contexte où tout est dysfonctionnel. Dès qu’un problème est résolu, sa solution provoque encore plus de problèmes. Vous n’avez pas de trésorerie, vous connaissez encore mal votre marché, vous avez plein d’incertitudes… c’est juste un gros chaos.

Et au sein de ce chaos, vous devez réussir à produire un travail qui aura de l’impact. Vous devez savoir prioriser les chantiers, ne pas vous laisser déconcentrer par les problèmes et les opportunités, et continuer à tracer votre route.

Tout ça, vite et suffisamment bien. 

Quelles sont les méthodes personnelles de développement de la productivité, à distance ?

Dans le sport de haut niveau, si vous voulez être sur le terrain, vous devez vous entraîner tous les jours et avoir une discipline de dingue.

En startup, c’est pareil. Si vous voulez travailler au meilleur niveau, vous devez vous imposer et maintenir une solide discipline au travail. 

Voici celle que l’on suit chez Germinal.

Prendre conscience que les interruptions, c’est le mal 😈

Les interruptions sont essentiellement générées de notre propre fait, bien que nos collègues aient aussi cette capacité – on ne va pas s’en cacher. 

SMS, Slack, Notifications, emails…

En moyenne, les gens regardent leurs emails 36 fois par HEURE et mettent 16 minutes à se reconcentrer sur leur tâche interrompue… autant vous dire qu’on n’est jamais concentré.

Pour vous en rendre compte, voilà une superbe infographie et une BD sur le sujet.

Que faire pour lutter contre les distractions ? 

  • Éliminer 100% des notifications sur votre ordinateur ou votre téléphone pour rester concentrer longtemps.
  • Ne traiter Slack et les emails qu’à des moments dédiés. Chez Germinal, nous utilisons Tempo pour nous empêcher d’avoir accès à nos mails hors plages dédiées. (Un bouton existe pour accéder aux urgences)
  • Faire du deepwork : des plages dédiées de plusieurs heures ou personnes ne peut vous interrompre et vous vous concentrez sur une seule tâche.

Vous ne savez pas à quoi ressemble votre mardi ? Bouuuuh !

Le rythme et la prévisibilité de la semaine sont très importants, pour être en capacité de toujours vous améliorer. Si vos semaines n’ont rien à voir en termes de sujets, elles peuvent être similaires en termes de rythme.

En maîtrisant votre agenda, vous maitrisez votre productivité. 

Pourquoi ? 

  • Vous savez ce que vous pouvez générer comme quantité de travail
  • Vous pouvez itérer et optimiser vos semaines en changeant quelques paramètres. 
  • Vous savez ce qui vous fatigue ou vous donne de l’énergie ou quand est-ce que vous êtes créatif. 


L’idée n’est pas de prévoir les tâches que vous allez réaliser, mais plutôt la typologie de tâche. 


Dans ma semaine par exemple, j’ai des moments dédiés à certaines tâches.

Le matin, je lis des livres business, en même temps que mon petit déjeuneur. J’ai en effet remarqué que si je lisais des bouquins “pro” le soir, je n’arrivais pas à déconnecter.

Le matin, je me concentre sur des tâches de fond, qui ont besoin de 3 heures de temps (comme la rédaction de cet article par exemple). Ce sont des tâches difficiles émotionnellement ou intellectuellement.

Je prends un break de 3 heures à midi pour réinitialiser ma journée, profite de déjeuner avec des amis ou ma femme, aller chanter, faire de l’escalade ou du Yoga, ou encore faire une sieste. 

L’après-midi, je sais que j’aurai accumulé une cinquantaine d’emails depuis le matin. Je prends donc une heure pour les traiter.

Ensuite, je réalise l’ensemble des calls jusqu’à 20h avec l’équipe Germinal, des candidats ou des interventions à l’extérieur. Je passe minimum 4 heures au téléphone/visio par jour. 

Un agenda organisé, pour plus de productivité !

Comment gérer la fatigue et la charge mentale ? 

Être productif c’est produire vite, bien et en sérénité. On n’est jamais bon quand on est crevé et stressé.


Une grande part de la charge mentale est due à trois facteurs principaux :

  • avoir trop de sujets en tête ; 
  • ne pas savoir si on est retard sur ce qu’on devait faire ;
  • ne pas savoir ce qui est attendu de nous ou quel sujet à le plus d’impact. 

Chez Germinal, nous avons identifié plusieurs types de solutions :

Pour ne pas avoir trop de sujets en tête :

  • Avoir un backlog et travailler en Kanban. Des outils comme Trello, Asana ou Clickup vous permettent d’avoir une organisation personnelle pour suivre 100% des tâches que vous traitez ;
  • Travailler en Inbox Zéro. C’est à dire que chaque soir, il n’y a aucun mail dans notre boîte mail. Pour nous, c’est un juste indicateur de la pollution mentale. Ainsi à chaque mail reçu, on prend 3 actions : 
    • se le rappeler dans plusieurs jours ;
    • répondre et archiver ;
    • ou simplement ignorer et archiver. 
  • Ne faire qu’une seule chose à la fois. C’est un mythe de réussir à faire du multitasking. Si vous êtes en réunion, vous ne faites pas autre chose. Si vous écrivez un article, vous n’êtes pas sur vos mails ou slack en même temps. C’est moins fatigant ;
  • Ne pas commencer une tâche si on peut en terminer une autre.

Pour savoir si on est retard sur ce que l’on devrait faire :

  • Avoir des objectifs précis au mois ou au trimestre, si personne ne vous les donne, choisissez vous même ;
  • Mettre des deadlines claires sur 100% des éléments que vous produisez.


Pour savoir ce qui est attendu de nous ou quel sujet à le plus d’impact : 

  • Chaque semaine et chaque jour vous avez une priorité, qui si vous la faites, éclipsera toutes les autres en termes d’impact ou d’urgence. 

Une vie saine pour une vie sereine

Les athlètes ont une hygiène personnelle très développée. Ils dorment bien, mangent bien, s’hydratent beaucoup. 

Ils comprennent aussi qu’ils doivent agir sur leur mental.

Ils sont accompagnés et coachés. 

Dans cette logique d’accompagnement, nous remboursons les applications de méditation chez Germinal (je vous conseille vivement Headspace), et une coach de yoga donne cours en visio tous les mercredis midi à l’équipe. 

L’idée est que toute notre équipe sorte de ses semaines sereine et en pleine forme, pour profiter des moments personnels et du weekend.


Comment mettre tout ça en place dans le cadre du travail à distance ?


Quand on lit cet article, on peut se dire que l’ensemble des choses à faire pour développer sa productivité reste très contraignant. Mais en réalité, ça ne l’est pas tant que ça si vous y allez pas à pas.

Je suis pour ma part un gros flemmard, je n’aime pas les contraintes et j’ai réussi à suivre ce que je prêche.

Mes conseils pour y arriver à votre tour : 

  • Ne faites pas tout en même temps. Faites le plus simple au début. Créez des habitudes. Répondez à vos besoins du moment. Vous construirez dessus dans 3 mois. 
  • Ayez une logique par période. Réservez 3 mois à vous concentrer sur l’apprentissage. Voyez ce qui marche le mieux pour vous et rejetez tout le reste sans culpabilité. Puis passez à un autre thème. 
  • Faites-le en fonction de vos besoins. Inutile de mettre en place des choses qui ne vous semblent pas évidentes.

Merci d’avoir lu jusqu’ici !

Vous souhaitez rester au courant des dernières actualités de l’univers remote ?
Recevez tous nos articles originaux et un concentré des meilleures ressources pour mieux travailler à distance, en vous inscrivant à la newsletter Fleex !

Posts liés

Laisser un commentaire