L’organisation hybride est-elle le futur du travail ?

par Noémie El-Baz

Le Covid-19 a accéléré les initiatives de réorganisation des espaces de travail. Aujourd’hui, nombreuses sont les organisations qui repensent leur stratégie en mettant l’accent sur la sécurité, la distanciation sociale, la flexibilité, la réduction des coûts mais aussi l’expérience des employés. Pour beaucoup, cette réorganisation aboutit à une nouvelle forme d’organisation hybride, combinant le travail en présentiel et à distance. 

Même si cette transformation semble parfois difficile, repenser la manière dont nous travaillons est une excellente chose. D’abord, parce que c’est la volonté de nombreux actifs. Selon le rapport Worklab 2021 de Microsoft, ils sont près de 75 % à exprimer le souhait de bénéficier d’options flexibles après la pandémie. De leur côté, 66 % des employeurs ont déclaré qu’ils envisageaient de repenser leurs bureaux pour mieux s’adapter au travail hybrides.

Alors, à quoi pourrait ressembler un monde du travail hybride ? Décryptage.

Qu’est-ce qu’une organisation hybride du travail ?

Le terme d’organisation hybride englobe de nombreux systèmes possibles. Concrètement, le travail hybride consiste à mélanger travail en présentiel, et travail à distance. Cette organisation permet notamment plus de liberté quant au moment et à l’endroit où l’on peut travailler. Elle accorde aussi généralement plus d’autonomie aux employés pour adapter leur activité professionnelle aux autres aspects de leur vie. Idéalement, le travail hybride cumule le meilleur des deux mondes : structure et sociabilité d’un côté, indépendance et flexibilité de l’autre !

Une procédure courante des entreprises hybrides existantes, accélérée depuis le début de la pandémie, consiste à dédier certains jours pour la collaboration et les réunions en présentiel, et certains jours au télétravail, pour les tâches nécessitant une plus grande concentration individuelle.  

Certaines entreprises vont plus loin, comme Kiss Flow, qui propose des espaces de travail numérique aux États-Unis et en Inde. L’entreprise a introduit un modèle d’organisation hybride appelé REMOTE+. Ce modèle combine trois semaines de travail à distance et  une semaine de travail au bureau. En outre, Kiss Flow prend en charge les frais d’hébergement de la semaine en présentiel ! 

Les avantages et inconvénients du modèle de travail hybride 

Par nature plus flexible, l’organisation hybride présente de nombreux avantages pour les employeurs et les collaborateurs. A commencer par une augmentation de la satisfaction de ces derniers, en particulier pour les nouveaux entrants sur le marché du travail. 

Les entreprises qui adoptent le modèle hybride voient également une hausse de la collaboration et de la productivité de leurs employés. La possibilité de travailler en asynchrone, et de ne plus transformer chaque question en une réunion interminable est un énorme gain de temps ! 75 % des actifs ont ainsi trouvé qu’ils étaient plus productifs, car moins distraits, en travaillant à domicile. Pour l’entreprise, offrir une organisation hybride permet aussi de booster sa marque employeur. Ce faisant, elle envoie un message fort aux collaborateurs, leur offrant de la flexibilité, tout en évitant le sentiment d’isolement. 

Malgré ces nombreux avantages, l’organisation hybride ne fait pas que des adeptes. Sid Sijbrandij, le CEO de GitLab, la qualifie même de « pire des deux mondes ». Les disparités qui persistent entre les employés peuvent créer de la frustration et nécessiter des ajustements significatifs pour l’employeur. Par exemple, lorsqu’il y a des disparités en matière d’accès à Internet ou des exigences liées à la parentalité. Si elle est mal gérée, l’organisation hybride n’offrira ni l’interaction du travail en présentiel, ni l’égalitarisme désiré.

Pour les personnes qui apprécient un cadre fixe, ces allers-retours peuvent aussi être déroutants. La répartition des équipes implique également des sujets de communication et une dynamique d’équipe plus laborieuse, à prendre en compte !

Comment faire de l’organisation hybride une réalité pour son entreprise ?

Les inquiétudes que peut inspirer l’organisation hybride, notamment en termes de cohésion des équipes, ont en réalité des solutions simples. À savoir, réinsuffler un peu d’ordre dans la flexibilité ! Par exemple, en demandant à ses équipes d’être au bureau les mêmes jours. 

Créer plus de clarté et de transparence autour des processus, notamment sur la communication, sera important pour éviter les conflits. C’est aussi la meilleure manière d’éviter les inégalités entre vos collaborateurs.
Enfin, le modèle de travail hybride ne peut fonctionner qu’en offrant plus de responsabilités à vos collaborateurs. La modularisation, qui consiste à diviser le travail en tâches que les individus peuvent effectuer de manière indépendante est idéale. Elle facilite et accélère la prise de décision, et ne nécessitera pas que tous les membres d’une équipe soient disponibles simultanément. Par ailleurs, votre style de management devra nécessairement se concentrer sur les résultats plutôt que sur les modes de travail de vos équipes !

Vous souhaitez rester au courant des dernières actualités de l’univers remote ?
Recevez tous nos articles originaux et un concentré des meilleures ressources pour mieux travailler à distance, en vous inscrivant à la newsletter Fleex !

Posts liés

Laisser un commentaire